• Maryline

Les Mémoires liées à l'Attachement à la Souffrance

Pour faire suite à mon dernier article, je vous transmets une liste de mémoires susceptibles de vous garder dans un état de souffrance conscient ou inconscient. Il semble paradoxal de s'attacher à la souffrance et pourtant... c'est bel et bien un moyen de rester dans notre zone de confort. Cela permet de fuir nos responsabilités, notamment celle de reprendre notre vie en main en nous libérant de tout ce qui ne nous appartient pas, de tout ce qui nous fait souffrir et tout ce qui n'est pas juste pour nous. Dire NON à la souffrance c'est dire OUI à la VIE, OUI à notre incarnation, OUI l'accomplissement de notre mission d'Âme, OUI au retour à SOI.


Faire face à nos peurs permet de nous libérer pour ne plus être impacté émotionnellement et psychologiquement par l'entourage proche ou collectif, par des situations qui ne nous conviennent pas, ou de se retrouver sous l'emprise de personnages toxiques et manipulateurs. Reprendre le contrôle sur notre vie, c'est choisir ce qui est bon et juste pour nous, sans avoir à rendre des comptes à qui que ce soit.


Prendre conscience de nos croyances limitantes, transmises par nos lignées familiales permet de changer notre regard sur la vie et de donner du sens aux épreuves. Devant une situation où nous nous sentons bloqués, il sera possible de faire sauter les verrous et revoir notre positionnement. Nous pourrons ainsi ouvrir le champ de tous les possibles plutôt que de nous limiter et nous dévaloriser.


Lorsqu'on œuvre sur un sujet de libération très présent et récurrent dans notre vie, il est nécessaire de prendre en compte les différents plans de conscience de notre Être. Aller libérer à la RACINE, au niveau karmique et transgénérationnel est une étape essentielle. Ensuite, il est nécessaire de veiller à ce que notre mental ne continue pas à nous maintenir dans une souffrance inutile, juste par conditionnement ou par habitude. Même si la mémoire a été libérée au niveau cellulaire, il est possible que le mental continue à nous entraîner sur des terrains glissants et peu plaisants.

Observez vos comportements, observez vos pensées et changez ce qui n'est pas juste pour vous. CHOISISSEZ de sortir de cette souffrance, et CHOISISSEZ d'évoluer en douceur. La plupart du temps, vous pourrez constater que ce sont vos pensées qui vous retiennent dans des scénarios catastrophes alors que dans la réalité, la situation n'est pas si dramatique. Vous constaterez que vous pouvez vous en sortir seul, en répondant simplement vous-même à vos besoins sans attendre que quelqu'un d'autre le fasse à votre place.


Après une libération cellulaire, le travail se poursuit au quotidien au niveau mental pour prendre de nouvelles habitudes bien plus nourrissantes pour votre Âme, pour mettre des ACTIONS en place afin de CHANGER votre façon de voir les choses, de sortir des interprétations destructrices, et revenir à l'instant présent ici et maintenant. Ne prenez RIEN personnellement, surveillez vos pensées, vos paroles, soyez clair dans l'expression de vos besoins afin qu'il n'y ait pas de confusion possible. Travaillez sur votre COMMUNICATION. La plupart des difficultés relationnelles viennent d'une absence ou d'une mauvaise communication. CHOISISSEZ les bons MOTS, le bon MOMENT et le bon TON pour faire passer vos messages. Un message qui part du COEUR est réceptionner par l'Âme de la personne à qui vous vous adressez. Un message qui part du mental sera reçu par l'EGO de la personne destinataire et vous reviendra en boomerang comme s'il avait frappé un mur... Évitez toutes INTERPRÉTATIONS inutiles car vous n'êtes pas dans l'esprit des autres, vous ne savez absolument pas ce qui se passe dans la tête de votre conjoint, de vos parents ou de vos enfants.

Par contre, vous pouvez être conscient de ce qui se passe dans VOTRE tête, dans VOS pensées et être vigilant à rester dans le détachement et la bienveillance...


Les pistes de libération de l'attachement à la souffrance :


Mémoires Karmiques et Transgénérationnelles

- Usurpation d'identité (vous portez l'histoire de quelqu'un d'autre)

- Séparation

- Humiliation

- Famine

- Enfermement ( Prison, Hôpital, Pensionnat, Monastère, Séquestration...)

- Condamnation

- Deuil non fait / Difficulté à faire le deuil (d'une personne, d'une situation)

- Suicide

- Pactes / Vœux / Serment (exemple : vœux de pauvreté ; vœux de ne pas s'aimer ; serment de ne pas avoir d'enfant ; serment de prendre le mal des autres...)


Problématique d'origine mentale

- Secret de famille (leur poids énergétique est parfois lourd de conséquence)

- Relation toxique

- Peurs

- Insécurité

- Dépendance (Affective, Alcool, Tabac, Sexe, Jeux, Médicament, Drogue, Réseaux sociaux...)

- Croyances limitantes


Problématique d'origine émotionnelle

- Victimisation

- Sacrifice de soi

- Mésestime de soi

- Dévalorisation de soi masquée par l'orgueil

- Grande blessure d'Âme : Trahison, Rejet, Abandon, Injustice, Humiliation

- Conflit d'identité

- Problématique de Perfectionnisme

- Mémoire de stérilité

- Problématique de communication : Autisme ( repli sur soi, refus de communiquer, désir de sortir l'autre de sa vie...)

- Problématique liée au passage de la naissance et de la mort (peur de vivre, peur de mourir)

- Mémoire de perte

- Conflit d'opposition et de résistance

- Problématique d'indécision et d'immobilité

- Peur de vieillir

- Masochisme (Conséquence de la blessure d'humiliation)

- Sentiment de se sentir hors norme (hypersensible, HPE, HPI, Zèbre, TDHA.... toute étiquette posée par une société inadaptée à la nature humaine)

- Difficulté au changement


Pour toute question ou information complémentaire, n'hésitez pas à me contacter.

A très bientôt,

Chaleureusement,

Maryline

Praticienne en Libération des Mémoires Éveilleuse de Chemin de Vie

maryline.merel@connaissensdesoi.com


09 64 20 96 88

07 55 62 85 45


MERCI de soutenir mon Action Solidaire et Fraternelle sur tipeee.com







136 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout